Pourquoi faire appel à un comptable ?


comptabilité / vendredi, septembre 11th, 2020

Même si ce n’est pas obligatoire, avoir recours aux services d’un comptable présente de nombreux avantages. Effectivement, l’organisation de la comptabilité de l’entreprise permet d’avoir un ancrage sur la situation financière de l’entreprise en temps réel. L’entreprise peut alors gérer la comptabilité elle-même ou la confier à un spécialiste.

Externaliser au lieu de gérer en interne

L’organisation en interne de la comptabilité de l’entreprise implique la création d’un service comptable. Celui-ci est composé d’une équipe de comptables supervisée par un chef comptable. Le principal avantage repose notamment sur la maîtrise du processus. Par contre, le dirigeant peut être amené à passer plus de temps sur la comptabilité, au lieu de se concentrer sur ses propres responsabilités. Cela va même alourdir son travail s’il n’est pas spécialement familiarisé avec l’organisation des finances. Autrement dit, l’externalisation est avantageuse.

Un cabinet comptable professionnel agréé à Montréal

Actif depuis 2001, le cabinet Olga Maria Ruiz, CPA propose ses services pour les PME, travailleurs autonomes, non-résidents et liquidateurs de successions. La comptable du cabinet détient aussi une spécialisation en fiscalité et intervient dans le domaine. Elle propose un accompagnement personnalisé pour divers exercices comptables : audits, mission d’examen, tenue de livres, préparation d’états financiers, avis aux lecteurs, etc. Suivant les besoins des clients, elle propose un accompagnement complet ou partiel. Aussi, elle assure la mise en place d’outils d’aide pour les comptables.

À qui faire appel, un comptable ou un expert-comptable ?

Leur différence est déjà flagrante du point de vue de l’appellation. Ainsi, un comptable se distingue d’un expert-comptable notamment par la compétence et l’expérience.

Les rôles du comptable

Suivant l’envergure d’une entreprise et la distribution du travail, le comptable peut réaliser différentes tâches. Dans une TPE par exemple, il est quasiment en charge de tout le travail, notamment de l’enregistrement des opérations comptables, de la préparation du bilan annuel et du compte de résultat de l’entreprise. On lui confie également l’organisation des feuilles de paye, ainsi que les déclarations fiscales et sociales. Hiérarchiquement parlant, le comptable est rattaché au dirigeant de la petite entreprise.

Par contre, dans une grande entreprise disposant d’un service comptable, les tâches sont bien plus spécifiées et hiérarchisées. Une équipe de comptables et d’assistants comptables est encadrée par un chef comptable. Le plus souvent, un comptable s’occupe d’un type de comptabilité.

Un comptable client par exemple, traite et contrôle la comptabilité pour les opérations de vente et d’encaissement.

Celui qui traite la comptabilité des achats (matières premières, produits finis, fournitures…) est le comptable fournisseur. En effet, il a son mot à dire sur le choix des fournisseurs.

Quant au comptable de recouvrement, il est en charge des procédures de règlement des factures impayées.

Par ailleurs, les rôles hiérarchiques sont bien définis dans un cabinet d’expertise comptable. Si l’expert-comptable a le dernier mot sur les comptes d’une entreprise, le comptable s’occupe des travaux de base.

En quoi l’expert-comptable est plus compétent et expérimenté ?

Pour exercer le métier de comptable, il faut suivre une formation en comptabilité et gestion (ou autre discipline équivalente) et disposer d’un bac + 2 minimum. Suivant l’évolution de carrière, quelques années d’expérience, en plus des formations supplémentaires peuvent conduire au poste de chef comptable, de contrôleur de gestion, de contrôleur financier, ou même d’expert-comptable. En effet, le diplôme d’expertise comptable est obtenu au bout de 8 ans d’études supérieures. Ce parcours abouti au niveau doctorat en dit long sur les compétences et l’expérience d’un expert-comptable. D’ailleurs, avant de s’inscrire aux épreuves du diplôme d’expertise comptable, le candidat devra avoir effectué un stage de 3 années et suivi des formations dans un organisme. Une fois l’expert-comptable confirmé comme tel, il dispose de solides connaissances sur la comptabilité, la fiscalité, l’économie, la finance, le droit et tout autre domaine concernant l’entreprise. Pour exercer la profession en toute légalité, il faut être inscrit à l’ordre des experts-comptables.

Suivant alors le parcours et les compétences d’un expert-comptable, est-ce que les services d’un comptable sont minimisés ? Le fait d’être inscrit à l’Ordre des expert-comptables est rassurant, mais les cabinets comptables professionnels agréés proposent également des services de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *