NORD – Solesmois

Parution du 22/09/2013Par
DIANE BÉTHUNEMichel Dhaneus termine son premier mandat de maire. Pas facile quand on est novice en la matière et il a fallu « essuyer des plâtres ». Mais aujourd’hui, avec son équipe, il a bouclé les chantiers qu’il s’était fixés. Seul hic, l’église qui a pris du retard mais dont les travaux devraient commencer en mars prochain.Michel Dhaneus devant l’école, qui a connu pas mal de transformations depuis 2008, et la bibliothèque qui a été créée.La réponse est franche : « Oui ! J’ai un peu hésité, mais je me représente, lâche Michel Dhaneus. Je suis arrivé en 2008, en n’y connaissant pas grand-chose et avec une équipe un peu néophyte. On avait un programme succinct ; on a essuyé des plâtres, mais on a fait de belles choses, je pense ».En termes d’événements et de communication d’abord et surtout. « Il n’y avait pas beaucoup d’animations dans le village, du coup on a tablé sur la communication. Nous avons créé un site internet et des événements ponctuels comme la fête communale qui n’existait pas. On a créé un géant aussi et quelques associations ont vu le jour. » L’actuel maire ne cache pas que c’est une des fiertés de son mandat, « d’avoir suscité l’envie chez certains Saint-Martinois de faire quelque chose de leur propre gré pour leur village. Aujourd’hui, nous avons un club d’ado, un club d’aînés, une association de sauvegarde du patrimoine, un club de danse… De ce fait nous avons acquis une image nouvelle à l’extérieur et beaucoup de gens se renseignent sur le village. » Saint-Martin a d’ailleurs passé le cap des cinq cents habitants au cours du mandat de Michel Dhaneus ! « Nous devons être à 517 actuellement ».Autre chantier programmé et qui avait son importance aux yeux du maire : l’école. Avec trente-cinq enfants, le village tente de maintenir le cap, mais « C’est pas facile dans un petit village, donc on met tout en œuvre pour que les enfants restent ». « Nous avions prévu de faire de nouveaux sanitaires et la création d’un réfectoire ; c’est fait ! » L’équipe municipale a même élargi son champ de vision en cours de route puisqu’une classe numérique a également été mise à disposition des écoliers. « Ça n’était pas prévu, mais nous avons aussi réalisé une nouvelle salle pour les activités périscolaires. » Salle qui va sans doute être utilisée à bon escient puisque la municipalité a décidé d’appliquer la réforme des rythmes scolaires dès cette année. « Nous avons prévu plusieurs activités : cuisine, danse… Les gamins ne seront pas seuls. Et le prix des activités est le même que le prix de la garderie. »Toujours au rayon chantier, il y a eu la bibliothèque, qui a élu domicile au-dessus du réfectoire « C’est une création !, lance fièrement Michel Dhaneus. Et nous avons la chance qu’elle tourne très bien » Et la mairie, « qu’on a refaite nous-même ! » Au fil du village, les travaux ont fleuri. Juste ce qu’il fallait. La ruelle du Puits, qui était un chemin de terre, a été entièrement refaite et le conseil s’est aussi penché sur les problèmes de vitesse dans la traversée de Saint-Martin, en disposant deux radars informatiques et des panneaux de limitation à 30 km/h. « Une grosse tranche de travaux doit aussi être bouclée prochainement, précise le maire. La rénovation de l’entrée du cimetière avec un espace de confort pour les personnes à mobilité réduite et une station de filtrage pour l’assainissement du hameau des Écarts. »Mais il existe un autre gros chantier que Michel Dhaneus aimerait voir réalisé : l’église. « Le dossier est bouclé, assure-t-il. Trois tranches ont été définies, mais nous allons nous concentrer sur la première pour le moment : le clocher et le chœur. Nous avons déjà une partie des subventions et nous attendons l’aide de la Région pour arriver à 80 % des 386 000 euros. Le chantier devrait démarrer en mars 2014. J’étais devant un dilemme : ou j’augmentais les impôts et j’endettais la commune pour vingt ans, ou je repoussais le chantier d’un an pour obtenir un maximum de subventions. J’ai opté pour la deuxième solution et je pense avoir fait le bon choix. » Parce que depuis 2008, le maire s’est attaché à « maîtriser la fiscalité ». « Nous avons connu une hausse très minime des taxes en 2009, c’est tout ».Michel Dhaneus finit donc son premier mandat, avec le sentiment du devoir -quasi– accompli. « Je suis surtout content d’avoir connu une ambiance sereine dans le village et un mandat apaisé ».

0
admin JDT
Le Journal du Territoire est L'OUTIL de communication pour tous les acteurs d'un territoire. Que vous soyez associations ou professionnels : parlez de vous au sein de votre territoire et relocalisez votre activité.
Faîtes-vous connaître !

Retrouvez l'article original sur le site officiel de Saint-Martin sur Ecaillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez le JdT Solesmois ?
Vous souhaitez commenter les articles du JdT ? Vous souhaitez écrire dans le JdT ?

Inscrivez-vous et prenez la parole !

Votre temps est précieux, ne le perdez pas !

Vous pouvez recevoir gratuitement tous les matins votre journal dès 7h.

En vous inscrivant, vous recevez  par e-mail les derniers articles publiés sur le JDT Solesmois.

Restez à l'écoute de votre territoire, inscrivez-vous !